Oui oui, je sais bien... Guess What ne poste plus que des recettes sucrées ces derniers temps... et en plus, les billets se font rares ! Il va falloir y remédier, promis ! Enfin promis... la période intense dans laquelle je suis depuis quelques semaines maintenant est, je dois l'avouer, assez difficile à gérer. Heureusement, la vie a aussi de jolies surprises (même si elles peuvent s'avérer compliquées à gérer, comprenne qui pourra ;o) pour nous aider à surmonter le reste !!

Parmi ces jolies surprises, ma chorale. Je vous saoule un peu avec cette chorale non ? Oui ? Tant pis, j'assume ! Je m'y plais tellement !! C'est d'ailleurs grâce à elle que j'ai encore des recettes à poster sur mon blog : j'apporte toujours un petit truc à grignoter quand nous répétons le week-end. Et ces derniers temps, ayant deux concerts en vue (dont un ici), j'ai passé pas mal de week-ends à chanter.
Quel plaisir quand, en plus, un orchestre nous accompagne !! Même si notre choeur n'est constitué que d'amateurs, l'ajout d'un orchestre de pro apporte une harmonie supérieure, une sorte de complétude. C'est génial !

Groupe_0

D'autres petites surprises égaient le quotidien et l'une d'entre elles, fut pour moi assez énorme : j'ai vu, en chair, en os, en sourires et en amitié, Mister Cuisine de la Mer et Miss Turtle !!!

La classe non ?

betty_boop_chante

Que vous dire de ces deux-là ? Le premier est fidèle à l'image de son blog : posé, simple, fin connaisseur (notamment en vin, là il faudrait aussi que je m'y mette un peu...), gentleman, gentil et tellement accueillant. La seconde est une Turtle magnifique, (elle est jolie mais ça... chhhhhut...), fine et délurée (non, en fait c'est l'air parisien qui lui donnait des ailes), généreuse et sensible. Bref, un duo terriblement sympa que je compte bien recroiser un de ces quatre !!

perso_fait_la_roue

J'étais de mon côté un chouya intimidée par l'apparition de ces deux bloggueurs qui ont toujours, pour moi, fait partie de mes plus proches "correspondants internetiens". Mais ce fut un vrai plaisir de constater que j'avais bien face à moi les deux "specimens" (car je pense qu'ils sont quand même un peu spéciaux, aussi bien l'un que l'autre ;o)))) dont je lisais hebdomadairement les mots. Ce n'est pas toujours évident de trouver une adéquation parfaite (ou presque parfaite) entre l'image que se donne le bloggueur et la réalité de sa personnalité. Et je trouve que lorsque cette adéquation est effective, comme c'est le cas avec Patrick et Alhya, cela démontre la sincérité des propos tenus, l'authenticité des émotions retranscrites.

soleil_smack

Voilà donc quelques-unes de ces petites choses qui rendent la vie si chouette à découvrir chaque jour !

Et la recette dans tout ça ??

Carrés au citron

Copie_de_DSC_0331

C'est un délice, j'adore ça ! Et en plus, c'est très facile et rapide à faire !!

Pour accompagner le café de quatre gourmands :

- 40 g de beurre ramolliCopie_de_DSC_0328

- 12 g de sucre glace

- 45 + 15 g de farine

- 1 oeuf

- 60 g de sucre

- 1 cuillère à café de zeste de citron

- 40 ml de jus de citron

Copie_de_DSC_0344

Carrelage citronné :

Préchauffer le four à 150 °C.

Fouetter le beurre et le sucre glace. Puis ajouter les 45 g de farine.

Etaler la pâte obtenue.
La recette est normalement faite pour un grand moule carré (en multipliant les proportions par trois). Or je n'avais que de petits moules ronds : j'ai donc étalé la pâte entre deux feuilles de papier sulfurisé et l'ai ensuite fait cuire dans mes moules à tartelette.

Enfourner pour 15 minutes.

Pendant le temps de cuisson, préparer le zeste du citron et le presser (le citron, pas le zeste ;o)

Fouetter l'oeuf, le sucre, les 15 g de farine, le zeste et le jus.

Sortir la pâte du four et verser dessus, quand elle est encore chaude, la préparation ci-dessus.

Enfourner pour 15/20 minutes.

Laisser refroidir avant de saupoudrer de sucre glace et de découper en carrés.
(J'en ai aussi préparé sous forme de tartelettes pour le dessert. C'est une idée qu'elle était bonne aussi!)

Déguster !

Copie_de_DSC_0328

ballon_coeur

"Ceux qui rêvent éveillés ont conscience de mille choses qui échappent à ceux qui ne rêvent qu'endormis".

Edgar Allan Poe