Il était une fois une très gentille petite bbp (blonde bien pensante : celle qui n'est pas si bête, mais un peu parfois). Un beau matin d'été, alors que le soleil étalait ses rayons éclatants sur un paysage urbain ravissant, la gentille petite bbp découvrit le secret du mystère du Cookie Magique, un biscuit au goût phantasmagorique, qui pouvait sauver toutes les bbp du monde d'une fin bien triste.

Sur cette montagne du nom de Blogosphère (quel nom étrange pour une montagne...), elle déterra LA recette !

Revenue dans son vieux château aux murs fissurés, elle se mit à sa table de travail et prépara minutieusement une pâte aux vertus incroyables. Parcourant le parchemin sur lequel était écrite la marche à suivre, elle découvrit qu'il fallait qu'elle ajoute à sa potion 3/4 cuillères à café de bicarbonate de soude (poudre diabolique dont il faut user à bon escient, mais que la gentille petite bbp n'avait jamais vue encore "pour de vrai") ainsi que 3/4 cuillères à café de poudre à lever...

Etant allée à l'école, elle connaissait le secret de la lecture, et s'interrogea sur la marche à suivre quant aux doses conseillées pour ces ingrédients aux pouvoirs inquiétants...Se méfiant quelque peu, La gentille petite bbp préféra ne pas mettre la totalité de ce qui était préconisé.

Elle versa donc dans sa marmite 3 cuillères à soupe de bicarbonate et 2 de poudre à lever.

Mais quelle ne fut pas sa surprise : la stupeur se lisait sur son petit visage naïf de bbpbdlp (blonde bien pensante bien dans le pétrin) : les Cookies Magiques, au lieu de lever tels de petits êtres délicieux, avaient bavé, s'étaient paresseusement mêlés les uns aux autres pour n'en faire plus qu'un, plus magique du tout celui là, et complètement raplapla...

cookies_r_t_s_1

Un gros problème se posait : comment éviter cet affalement, cet étalage honteux du Cookie Magique ?

La gentille petite bbp n'était pas une sotte jeune fille : elle eut l'idée (qu'elle est bonne) de mettre les petits tas de pate non cuite dans des petits plats à tarte...
(pas de photo, la petite bbp désespérée n'avait pas le coeur à rire... ;-)

Tant pis : peut-être au moins les Cookies Magiques avaient-ils bon goût ?

A peine la première bouchée entrait-elle en contact avec ses papilles gustatives qu'elle comprit : l'échec était flagrant, violent, incroyablement évident.

C'était franchement immonde !!

calvin_agonise

Le grand Cookie Magique finit donc en charpie, à la poubelle !!

cookies_r_t_s_2

rose

Moralité :

Quand 3/4 il est écrit

Considérer qu’il est écrit trois quarts est une preuve de sagesse

Tandis que croire qu’il est écrit trois ou quatre est une preuve d’ivresse